Bruxelles et les conséquences catastrophiques de la monoactivité des bars

L'ARAU est un comité d'habitants actif à Bruxelles depuis une quarantaine d'années. Depuis quelques années, à la demande de groupes d'habitants du centre-ville, il se penche sur le thème des nuisances sonores urbaines (vie nocturne, concerts en plein air, bruit de la circulation).
L'ARAU a publié une analyse sur un quartier de Bruxelles livré à la monoactivité des bars et restaurants et au titre qui cerne clairement les enjeux : Quartier Saint-Géry : habitants non admis ?. Cette analyse fort bien documentée a 4 ans mais elle est toujours d'actualité. Aix-en-Provence, Toulouse, Barcelone, Nantes, Lisbonne, Naples, Paris, Strasbourg, Bruxelles... Les problématiques sont les mêmes. La monoactivité des bars et restaurants* et les nuisances qu'elle entraine (privatisation de l'espace public, nuisances sonores...) rende des quartiers entiers invivables.
Lire également une analyse très documentée sur l'évolution urbanistique du quartier Saint-Géry.
*appelé "horeca" dans l'article (hôtels-restaurants-cafés)

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Bruxelles et les conséquences catastrophiques de la monoactivité des bars

  1. nath dit :

    Où l'on voit qu'il y a au moins un sujet de cohérence entre les grandes agglomérations européennes. Quel désastre!

  2. Espin Chaire dit :

    Y'en a marre de voir toutes nos villes subir le même sort. Devant l'hyperlaxisme des autorités, les habitants sont priés d'accepter l'hyperalccolisation et l'hypercriaillerie de la clientèle. C'est vraiment l'invasion des barbares qui confondent bonheur, festivités, joie de vivre en société avec "on s'éclate en empoisonnant le plus possible la vie des autres citadins dont on n'a rien à f...re" .
    Je plains surtout les jeunes qui ne voient pas qu'en fait, les bistrotiers de tout bord qui leur font miroiter la fête et l'alcool ne pensent qu'à engranger du fric au détriment de la santé de notre jeunesse. Quand donc les autorités politiques, policières, sociales, sanitaires feront-elles leur travail de contrôle pour éviter une régression sociétale dans nos villes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.