3ème rencontres européennes d'associations d'habitants : les conclusions des ateliers

3ème Rencontres Européennes d'associations d'habitants pour la défense de la qualité de vie dans les centres des villes européennes, Madrid (25 et 26 mars 2017)
Les troisièmes rencontres du Réseau Européen " Vivre la Ville ! " ont réuni des associations d’habitants des centres historiques de plus de 80 villes espagnoles d'Andalousie, des Asturies, des Baléares, de Castille, de Valence, Galice, Madrid, Pays Basque et de la Rioja, et du reste de l'Europe venant de Belgique, France, Italie et du Portugal.
Organisé par la Coordination des Associations d’habitants de Madrid Centre, cet événement a inclus la participation de conférenciers de l'Union européenne, du groupe Écologistes en Action, de l'Université de Turin et du Pays Basque, ainsi que de leaders d'opinion, d'associations de quartiers et de représentants de la Mairie de Madrid.
De plus, différents groupes de travail ont analysé en profondeur les principaux thèmes intéressant les résidents des centres urbains.
Les résultats de ces journées ont servi à confirmer les nombreux problèmes communs des centres historiques dans les villes et pays participants. Dans le même temps ils ont permis de connaître les solutions appliquées dans les différentes villes d'Europe à nos problèmes communs.
Ces journées ont contribué aussi à donner une meilleure visibilité à la réalité à laquelle sont confrontés
nos centres urbains, réalité souvent occultée par les stratégies de communication des groupes d'intérêts.
L'objectif du Réseau Européen « Vivre la Ville ! » est d'influer sur les institutions locales, nationales et européennes pour qu'elles protègent les résidents de leurs centres historiques — pour leurs valeurs patrimoniales, sociales et culturelles — menacés d'être transformés en de simples parcs de loisirs ayant pour conséquence la massification touristique, la gentrification et les loisirs nocturnes... avec l'insoutenable et pervers argument de l'activité économique et des emplois qui en découlent, oubliant ainsi, que nous aussi sommes des travailleurs et que nous faisons partie du système économique et productif.
Ce document de conclusions et de stratégie est le résultat du travail de ces deux jours. Il servira de trame pour continuer les actions menées pour défendre ensemble les droits de la collectivité.

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.