Tourisme de masse : le revers de la médaille

Sur le site de l'association Marais-Louvre, deux articles qui traitent du tourisme de masse et de ses conséquences.
Le premier se penche sur les locations saisonnières (La folie des locations saisonnières gangrène le quotidien des habitants). Dans ce passage tout est dit sur les conséquences pour les quartiers concernés :
Les habitants des centres villes, en particulier à Paris mais aussi ceux dans d’autres villes d’Europe font état d’un mal grandissant devenant de plus en plus insupportable. Certains commencent à quitter leurs quartiers, quasiment chassés qu’ils sont par les touristes et autres fêtards qui ont envahi leurs immeubles, ont transformé leur quotidien et sont source d’une évolution non souhaitée de leur quartier. Les commerces de bouche et traditionnels ont cédé la place aux enseignes de mode et aux bars avec des terrasses bruyantes, les valises à roulettes au bruit insupportable encombrent l’espace.
Le second (Faut-il se réjouir des records de fréquentation atteints en matière de tourisme ?) met en avant les conséquences de la trop grande fréquentation touristique de Paris :
Personne, qu’il s’agisse de journalistes, de professionnels et d’élus en charge des questions du tourisme, personne ne mentionne, au regard de ces résultats, l’envers du décor que sont les dommages subis par les habitants dans leur vie quotidienne, le fléau des locations touristiques et les nombreux désordres dont nous faisons régulièrement état. Il n’est pas fait mention, sinon très peu, de la saturation qui frappe le centre de Paris.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Pourquoi Paris est-elle l’une des métropoles les plus bruyantes au monde ?

Un article d’Atlantico alerte sur les conséquences de la pollution sonore à partir de l’exemple de Paris: "Pollution sonore : mais pourquoi Paris est-elle l’une des métropoles les plus bruyantes au monde (et ne croyez pas que ça relève juste de l’inconfort, c’est dramatique pour la santé) ?"
Une étude de l'OMS souligne les nombreux risques médicaux préoccupants qu'entrainent une surexposition aux bruits (AVC, obésité...). Des risques que les Parisiens devraient prendre au sérieux.

Il est intéressant de constater combien « nos thèmes » : la pollution délétère du BRUIT, les effets pernicieux de la politique d'attractivité à tout prix et les dégâts collatéraux de la "vie nocturne" commerciale trouvent un écho dans la presse, qu’ils n’avaient pas il y a cinq ans.

Quelques extraits de l'article... Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Strasbourg n’a pas encore compris qu’une ville doit être habitable !

Le 20 octobre 2018 et au moment où le petit centre ville historique s’apprête à subir le déferlement de 2 millions de touristes en 4 semaines pour l’opération commerciale Capitale de Noël, est paru dans la rubrique « La ville en débat » des Dernières Nouvelles d’Alsace un article intitulé « Les barques de la Petite France ».
Ce texte émane d’un collectif de « Strasbourgeois Citadins et Citoyens ».
Il dénonce, à partir de l’exemple des barques appontées depuis cet été à la Petite France, le tourisme de masse qui menace Strasbourg et la gestion calamiteuse des projets d’animation de nos élus.
Il défend très justement la préservation d’une « dynamique de vie quotidienne » des habitants « qui est l’essence-même de la vitalité urbaine ».
Développement touristique effréné, suranimation cet été avec des spectacles nocturnes démultipliés en prise directe sur les habitations dans trois secteurs du centre ville au lieu d’un habituellement.
Dans tous les cas, nous retrouvons la course à l’attractivité à tout prix et la volonté de transformer le centre-ville en grande machine à cash de jour comme de nuit.
C’est cette même politique qui a présidé au développement forcené d’une « vie nocturne » sans garde-fou, qui a permis la multiplication des ouvertures tardives et qui continue d’encourager la multiplication du nombre de bars au centre ville.

A Strasbourg on a touché le fond et on continue de creuser !

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

L'actualité

Revue de presse

Les nuisances sonores :

  • Dans 60 millions de consommateurs un article à l'intention des victimes des nuisances sonores : Comment se faire entendre. De nombreux rappels des textes et des liens utiles.
  • Liaison, le bulletin de France Nature Environnement, revient sur le combat qui oppose le pot de terre contre le pot de fer, à savoir des riverains du parc de la Villette et le Zénith de Paris : Moins fort les basses! (lire aussi notre article sur le sujet)

La place du piéton dans la ville :

Les locations saisonnières :

Et pour finir, le tourisme de masse :

  • Une des nombreuses manifestations contre le tourisme de masse : Manifestation contre le tourisme de masse à Barcelone.
  • Plus d'articles sur le sujet sur le site du Réseau Européen Vivre la Ville!

  • Nos articles

    Un décret qui va faire du bruit

    Un excellent article signé Daniel EHRET, président du Centre Antibruit d’Alsace de 2008 à 2015 qui revient sur le décret d'application de l’article L. 1336-1 du code de la Santé publique qui prévoit que les activités impliquant la diffusion de sons à un niveau sonore élevé (musique amplifiée ou non, voix d’acteurs ou présentateurs par exemple), dans tout lieu public ou recevant du public, clos ou ouvert, doivent être exercées de façon à protéger l'audition du public et la santé des riverains. L'intention semble louable mais la réalité est toute autre comme le démontre cet article.


    Le Réseau Vivre Paris! est désormais une association

    Depuis le 20 juin 2018, afin de mieux se structurer, le Réseau Vivre Paris!, qui fait partie du Réseau Vivre la Ville!, s’est officiellement transformé en association loi de 1901. Cette association, à laquelle ont déjà adhéré 14 associations membres du réseau informel créé en 2010 assurera la continuité des différentes actions entreprises depuis près de 10 ans et les renforcera.
    Nos deux objectifs principaux restent inchangés : une nuit régulée dans laquelle les noctambules et les établissements peuvent faire la "fête", tout en respectant la ville et ses habitants et un espace public dans lequel les piétons peuvent circuler sans entrave.
    Pour plus de détails consulter la page : qui sommes-nous?. (lire l'article)


    Terrasses : mode d'emploi

    L'association 60 Millions de Piétons, qui est membre du Réseau Vivre Paris!, vient de publier sur son site un document indiquant la marche à suivre concernant les terrasses abusives parisiennes.
    Il y est notamment préciser que le bénéficiaire d'une terrasse doit afficher l’autorisation sur sa vitrine.
    Pour chaque autorisation d'étalage ou de terrasse, le commerçant doit apposer, à l'intérieur du commerce sur la partie visible de la rue, une affichette réglementaire mentionnant les dimensions autorisées, un schéma indicatif du dispositif et l’année de création de l’affichette. (voir lire l'article)


    Nuits à Saint-Géry

    Dans le quartier Saint-Géry, au centre de Bruxelles, les habitants dorment mal. La vie nocturne dégrade la qualité de vie des résidents.
    A l'instar de Barcelone, Berlin, Paris, le marketing urbain sévit à Bruxelles, qui cherche à faire des centres-villes du 21e siècle des lieux de réjouissance dédiés au tourisme et à l'événementiel. Un groupe tente de faire entendre sa voix... Et une question demeure : désirons-nous vraiment des centres villes désertés de leurs habitants ? (lire l'article)


    Deux contacts importants pour la la Coordination Nationale Italienne

    Une réunion avec le président de la République italienne promise pour 2019 et une rencontre avec Antonio Tajani, président du Parlement européen. (lire l'article)


    Les habitants de s'opposent au cinéma en plein air

    Les riverains de la Piazza San Cosimato à Rome se mobilisent contre les séances de cinéma en plein air en centre ville. (lire l'article en italien


    270€ l'ivresse sur la voie publique

    La transfert des personnes en état d'ivresse au commissariat ou à la gendarmerie a un coût pour les collectivités locales. Orléans avait été la première ville à faire payer les personnes en état d'ivresse dans l'espace public dès 2015 (voir notre article). D'autres villes ont suivi : Saint-Malo, Pau, Castres...
    Pourquoi ne pas l'appliquer sur l'ensemble du territoire? (lire notre article)


    Mobilisation à Strasbourg pour le droit de circuler sur les berge de l'Ill

    Une mobilisation citoyenne contre la bunkérisation du quartier européen, le Parlement Européen voulant en effet interdire l'accès aux berges de l'Ill. (lire l'article)


    La Butte aux Cailles sur France 3

    France 3 a diffusé une série sur Paris la nuit. Une émission était consacrée à la Butte aux Cailles (13ème arrondissement). Elle décrit la situation que vivent chaque nuit les habitants de ce quartier, un cauchemar pour nombreux riverains exposés au nuisances dans ce quartier à haute densité d'habitations. En regardant ces images, on comprend la légitimité des revendications de l'association "Les Riverains de la Butte aux Cailles" qui les représente. (lire l'article)

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

102 dB ou la politique des tout petits pas

L’article de Daniel Ehret, ci dessous, s’inscrit dans la continuité de celui qu’Anne Penneau avait écrit pour le Réseau en novembre 2017 : Défense en faveur du décret qui régit la diffusion de musique amplifiée sur la voie publique et nouvelle alerte à propos des bruits de voix sur la voie publique, texte qui mentionnait à l’époque : "Depuis la loi Santé de 2016, l’article L. 1336-1 du code de la Santé publique prévoit que les activités impliquant la diffusion de sons à un niveau sonore élevé (musique amplifiée ou non, voix d’acteurs ou présentateurs par exemple), dans tout lieu public ou recevant du public, clos ou ouvert, doivent être exercées de façon à protéger l'audition du public et la santé des riverains."

Voici que le 7 août 2017, dans une continuité qu’il faut aussi saluer, le ministère a parachevé le dispositif légal et pris le décret 2017-1244, nécessaire à l’application de la loi, qui a été intégré dans la partie réglementaire du code de la Santé publique. Ce décret est applicable à partir du 10 octobre 2018. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

La Coordination Italienne prise au sérieux par les autorités

Le nouveau président de la Coordination Nationale No Degrado et Mala Movida, M. Fabrizio Coniglio, a contacté le président de la République italienne, M. Sergio Mattarella, obtenant un résultat important: il a été appelé par le secrétariat du chef de l'Etat qui a manifesté son intérêt pour notre action et a promis une réunion en 2019.

Une deuxième action importante de Fabrizio a été la réunion, à Venise, avec Antonio Tajani, président du Parlement européen, dans le cadre d'une visite institutionnelle. Fabrizio a brièvement illustré les activités de la Coordination nationale italienne depuis 2014 en fournissant un dossier complet sur l'Italie et sur le réseau européen, M. Tajani a apprécié et nous espérons qu'un dialogue constructif peut être ouvert sur nos questions au niveau des institutions européennes. La route est longue et difficile mais les bons contacts ont été faits ...il dado è tratto (alea iacta est)!

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Le ragioni dei residenti che vogliono salvarsi dall'aggressione delle "cultura"

Quando inizia l’estate a Piazza San Cosimato comincia il calvario dei residenti, nei tre anni passati è stato così. Quest’anno abbiamo cominciato prima perché c’è la campagna elettorale. Siamo finiti nel tritacarne mediatico ed abbiamo anche avuto i manifestini sotto casa che ci intimavano di “andare via”.

Lo scorso anno l’”associazione piccolo cinema america” ha “occupato” la piazza per sessanta giorni e notti (di meno non si poteva) e non si è dormito fino a che non finivano le proiezioni ed i dibattiti e la gente non se ne andava…..poi alle 4 di mattina arrivava il mercato e si ricominciava con i rumori della vita. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Nuit et Jour à Saint-Géry : le quotidien des habitants de ce quartier de Bruxelles

Dans le quartier Saint-Géry, au centre de Bruxelles, les habitants dorment mal. La vie nocturne dégrade la qualité de vie des résidents.
A l'instar de Barcelone, Berlin, Paris, le marketing urbain sévit à Bruxelles, qui cherche à faire des centres-villes du 21e siècle des lieux de réjouissance dédiés au tourisme et à l'événementiel. Un groupe tente de faire entendre sa voix... Et une question demeure : désirons-nous vraiment des centres villes désertés de leurs habitants ?

Le Centre Vidéo de Bruxelles produit du documentaire d'auteur, associatif et collectif depuis plus de 40 ans. Fort de son expérience, un comité de quartier bruxellois excédé par le bruit en rues l’a approché pour réaliser un documentaire* sur leurs conditions de riverains : Nuit et Jour à Saint-Géry. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

270€ l'ivresse sur la voie publique

Selon l'article L3341-1 du code la santé publique, une personne trouvée en état d'ivresse dans les lieux publics est, par mesure de police, conduite à ses frais dans le local de police ou de gendarmerie le plus proche, pour y être retenue jusqu'à ce qu'elle ait recouvré la raison.
D'autre part, le fait de se trouver en état d'ivresse manifeste un lieu public est également puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 2e classe.» selon l'article R. 3353-1 du même code la santé publique. Cette contravention s'élève à 150 euros.
La transfert des personnes en état d'ivresse au commissariat ou à la gendarmerie a un coût pour les collectivités locales. Orléans avait été la première ville à faire payer les personnes en état d'ivresse dans l'espace public dès 2015 (voir notre article). D'autres villes ont suivi : Saint-Malo, Pau, Castres...
Cette décision de faire payer les personnes en état d'ivresse (pollueur - payeur) a été jugée conforme à la loi par la cour administrative d'appel de Nantes au printemps 2017. Pourquoi ne pas l'appliquer sur l'ensemble du territoire?

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Pique-nique contre la fermeture par le Parlement Européen du bassin de l'Ill à Strasbourg

Le projet de fermeture des berges du bassin de l’Ill à hauteur du Parlement Européen est toujours d’actualité... Aussi la mobilisation citoyenne contre la bunkérisation du quartier européen se poursuit avec un nouveau rassemblement organisé le 2 juillet prochain. Les Strasbourgeois(es) sont cette fois-ci convié(e)s à un pique-nique sur berges et à venir avec leurs victuailles pour vivre ce moment de protestation en toute convivialité.
A la base de cette mobilisation il y a, bien sûr, le fait que ces berges constituent un lieu de circulation et de promenade privilégié pour les cyclistes et les piétons de toute l’agglomération. Mais il s’agit aussi de souligner qu’en se barricadant ainsi l’Europe finira par devenir un objet inaccessible à la citoyenneté. Ce n’est pas en cultivant l’entre-soi que l’on fera progresser l’adhésion à l’idée européenne, bien au contraire.
Pour cette quatrième manifestation, le pique-nique sera partagé avec quelques députés européens, des fonctionnaires du Parlement Européen et des citoyens bruxellois qui défendent eux aussi une implantation harmonieuse et conviviale, à Strasbourg comme à Bruxelles. En effet, il n’est pas du tout contradictoire de combiner un bon accueil aux institutions européennes avec le fait d’exiger qu’elles respectent les règles qui s’imposent à tout un chacun. Les questions de sécurité ne doivent pas servir de prétexte à l’accaparement de l’espace public et au passe-droit !
Alors soyons très nombreux à dire non à cette fermeture des berges et oui à un quartier européen ouvert aux citoyens.
Signez la pétition en ligne sur le site de l'ADIR (Associaction de Défense des Intérêts de la Robertsau)
Le flyer de la manifestation

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Reportage sur la Butte aux Cailles sur France 3

France 3 a diffusé une série sur Paris la nuit. Une émission était consacrée à la Butte aux Cailles (13ème arrondissement). Elle décrit la situation que vivent chaque nuit les habitants de ce quartier, un cauchemar pour nombreux riverains exposés au nuisances dans ce quartier à haute densité d'habitations. En regardant ces images, on comprend la légitimité des revendications de l'association "Les Riverains de la Butte aux Cailles" qui les représente. Ce document concerne un quartier de Paris mais la problématique est la même à Strasbourg, à Bagnères-de-Bigorre, à Toulouse, ou… (à compléter par la ville de votre choix).
En réponse au témoignage éloquent d'une jeune consommatrice qui, candidement, déclare que les riverains devaient savoir ce qu'il en était en s'installant dans ce quartier, on rappellera : 1) que certains habitants étaient présents bien avant que la mono-activité des bars ne frappe le quartier; 2) qu'elle néglige les problèmes de santé publique qui tiennent au fait que le sommeil est altéré, avec des répercussions diverses sur la santé des habitants, même s'ils n'ont pas le sentiment d'être réveillés, ce qui fait qu'il est inacceptable que quiconque soit appelé à vivre auprès d'un tel tumulte sur la voie publique au 21è siècle; 3) que le droit protège le repos de tous les citoyens, que la loi est la même pour tous et que les habitants des centres-villes ne sont pas des citoyens raccourcis, exclus de droit, vivant dans une zone de non-droit. Lire à ce sujet la présentation faite à Bruxelles lors des 4èmes rencontres du Réseau Européen "Vivre la Ville!" : Les risques d’un droit à deux vitesses au détriment des habitants des quartiers « festifs ».

Publié dans Actualités | Un commentaire

Bruxelles 2018 - 4èmes rencontres du Réseau Européen "Vivre la Ville!" : les documents

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Communiqué de presse - Bruxelles 2018

Communiqué de presse Bruxelles 2018
Réseau Européen "Vivre la Ville!" !
Contact : Nicole Nussbaum 06 15 76 15 33

Nous voulons des villes habitées et habitables de jour comme de nuit.

▶ Malheureusement nos centres villes ne sont plus habitables pour deux raisons :
- développement inconsidéré d’une « fête » qui ne respecte pas son environnement et qui fait des victimes ;
- développement inconsidéré d’un tourisme de masse également destructeur de son
environnement : un tourisme qui fait des victimes.

▶ A terme, dans les deux cas, c’est la fuite des habitants :
- parce que leur santé est menacée par la privation de sommeil et les agressions sonores subies,
- parce que les habitants n’arrivent plus à se loger : touristification = flambée immobilière

▶ Nos villes sont engagées dans une course à la compétitivité entre villes...
- pour la promotion de la « nuit » comme
- pour la massification du tourisme.
Cette course à la compétitivité est injustifiable car :
- elle n'a pas de sens politique profond ;
- elle s'est construite en partenariat avec les lobbies de l’alcool, du monde de la nuit et de l’industrie du tourisme ;
- elle va contre l'intérêt général.

▶ La classe politique porte une lourde responsabilité, qu’il s’agisse des :
- des élus au pouvoir qui œuvrent pour accentuer ces deux pôles : tourisme de masse/ « vie nocturne festive commerciale » à tout prix
- des élus de l’opposition qui laissent faire sans s’y opposer ou
- des députés qui laissent grignoter le droit qui protège la Santé Publique.

▶ Le temps est venu de penser la ville autrement. Il est grand temps de...
- promouvoir une nouvelle politique de la nuit festive, à la fois ambitieuse, créative et
respectueuse de l’écologie urbaine.
- promouvoir un tourisme raisonné et maîtrisé qui ne soit pas prédateur.

Face aux enjeux actuels, on ne peut plus se contenter d’une politique du « toujours plus », Il nous faut une politique du « toujours mieux ».

Nous attendons de nos classes politiques qu’elles en soient capables. Car le temps est venu de penser la ville autrement.

Version pdf.

Publié dans Actualités | 2 commentaires

Amsterdam : "la nuit, le centre-ville est une jungle urbaine selon le médiateur"

Le site Het Parool a publié le 3 mars 2018 un article intitulé : "Ombudsman: De binnenstad is 's nachts een jungle" ("la nuit le centre-ville est une jungle urbaine selon le médiateur")
Le médiateur de la ville, M. Zuurmond est allé passer une nuit chez des habitants du centre-ville, dans l'un des trois quartiers festifs de la nuit amsteldamoise.
Il avait déjà mené cette expérience l'année dernière et le lendemain il avait tiré la sonnette d’alarme en disant entre autre qu'il avait eu l’impression que "le stade olympique se déversait dans les rues du quartier". Le maire d'Amsterdam a alors décidé de déployer 140 gardiens de la paix supplémentaires.
Cette fois-ci le médiateur a compté tous les contraventions dont il a été le témoin de fenêtre : 942 ! Notamment : épanchements d'urine, défécations, rapports sexuels dans la rue, prises de sens interdit, etc… Il a compté 810 taxis empruntant la ruelle (taxis "normaux" et Uber en trop grand nombre dans le ville). Il a entendu 155 coups de klaxon et a relevé un niveau de 65dB dans la chambre où il se trouvait. La police est passée mais n'a rien fait. "Le chaos, une jungle urbaine" selon le médiateur. Il a ajouté : " Si Amsterdam était un parc d’attractions, on aurait été obligé de le fermer depuis un bon moment déjà !"

La vidéo est éloquente et ne nécessite aucune connaissance du néerlandais. Les scènes filmées et les graphiques parlent d'eux-mêmes.

Publié dans Actualités | Un commentaire

Amsterdam: "At night, the city centre is an urban jungle according to the Ombudsman"

The Het Parool site published an article on 3 March 2108 : "Ombudsman: De binnenstad is 's nachts een jungle" (At night, the city centre is an urban jungle according to the Ombudsman). The city's Ombudsman, M. Zuurmond spent a night with residents who live in the city centre, in one of the three most vibrant quarters of Amsterdam at night.
He carried out the same experiment last year and the following day he blew the whistle, notably saying he had had the impression "the Olympic stadium was spilling out onto the streets of the area". The Mayor of Amsterdam then decided to deploy 140 extra policemen.
This time the ombudsman counted all the offences he witnessed while looking out of the window: 942! In particular: urinating, defecating, sexual intercourse in the street, driving in the wrong direction up a one-way street, etc. He counted 810 taxis taking the tiny street ("official" taxis and Uber taxis which are too numerous in the city). He heard 155 cars hooting and recorded a 65dB sound level inside the bedroom. The police patrolled the area but did nothing. "Chaos, an urban jungle" according to the Ombudsman. He added: "If Amsterdam were a theme park it would have been closed a long time ago!".

The video is eloquent and does not require any knowledge of Dutch. Recorded scenes and charts speak for themselves.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

4ème congrès du Réseau Européen « Vivre la Ville ! » : Bruxelles - 23 au 25 mars 2018

Les nuisances sonores constituent l’une des principales atteintes à la qualité de vie et à la santé des habitants des villes. Les politiques publiques relatives à la lutte contre le trafic routier en tiennent compte. Cependant, une source de nuisances grandissante reste complètement marginalisée par les programmes politiques : la pollution sonore nocturne qui affecte les habitants des quartiers touristiques et « festifs ».
Trop d’élus et d’administrations ne prennent pas au sérieux le fait que les conditions de repos des citoyens sont perturbées et leur santé gravement fragilisée en raison d’une densité importante de bars dans leur quartier ou à cause d’activités touristiques ou événementielles.
Si la consommation nocive d’alcool prétend être quelque peu traitée, les tapages et l’accaparement privatif de l’espace public pour boire, déposer des déjections ou se livrer à des dégradations sont, eux, considérés comme anodins. Leurs répercussions budgétaires sur les finances publiques sont glissées sous le tapis.
Pire, de façon sidérante, différentes villes d’Europe se structurent afin de promouvoir un nouveau dogme : celui d’une ville en action 24h/24, fondé sur une prétendue équivalence du jour et de la nuit, évidemment contredite par toutes les données médicales sérieuses, mais fortement soutenue par l’industrie de la nuit dont le lobby est puissant.
L’aveuglement des politiques publiques, en Belgique comme dans la plupart des États européens, inquiète un nombre grandissant de citoyens représentés par des associations d’habitants de mieux en mieux coordonnées entre elles, car réunies au sein du Réseau Européen « Vivre la Ville ! ».
Certes, la ville doit être animée, mais elle doit rester habitable. Le 4e congrès du Réseau Européen « Vivre la Ville ! » se tient à Bruxelles du 23 au 25 mars 2018 pour renforcer ce plaidoyer.
Le programme de ces deux journées.
L'affiche du congrès.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Bruxelles du 19 au 25 mars 2018 : une semaine consacrée au bruit dans la cité

Mise à jour 15 mars 2018
Le colloque annuel de l'ARAU aura lieu du lundi 19 mars au vendredi 23 mars tous les soirs dans un hôtel du centre-ville sur le thème du bruit dans la ville en général, incluant par exemple le survol aérien qui est une question très sensible à Bruxelles.

Le programme de la semaine.

La newsletter de mars de l'ARAU

Le communiqué de l'ARAU :
La question du bruit en Région de Bruxelles-Capitale est de pleine actualité : un nouvel arrêté « son amplifié » entre en effet en vigueur le 21 février 2018 et une enquête publique sur le nouveau « Plan Bruit » de la Région est prévue pour cet automne. Un nouveau portail régional d’information est par ailleurs ouvert depuis décembre 2017. Des recherches récentes sur le coût sanitaire du bruit permettent de quantifier les années de vie en bonne santé perdues par les Bruxellois à cause du bruit des transports. Elles permettent également d’évaluer l’impact économique de ces effets sanitaires. A Bruxelles, le bruit des transports a induit en 2011 un coût économique de 120 millions d’euros pour la gêne et d'environ 145 millions d’euros pour les troubles du sommeil.
Malgré ces constats, on tend traditionnellement à considérer que la ville, parce qu’elle est densité, est destinée à concentrer les nuisances. Mais l’objectif de réaliser la ville durable invite à renverser cette perspective : c’est justement parce que la ville concentre de nombreuses victimes potentielles de nuisances qu’elle doit être protégée. C’est d’ailleurs cette perspective d’équité sociale qui est poursuivie par la Région dans le dossier du survol de Bruxelles.
La ville, qui est par définition coexistence, doit être habitable. Des politiques doivent donc être menées pour domestiquer les émissions et empêcher ou réduire celles qui sont évitables. Cette 49e École urbaine vise à explorer les solutions au problème des nuisances sonores en ville.
Cette 49e école urbaine se clôturera exceptionnellement le weekend pour accueillir le Congrès du réseau international « Vivre la ville ! » dont l’ARAU est membre depuis 2015 et qui est plus spécifiquement concerné par les nuisances liées aux débordements de la « ville festive ».
Tout comité de quartier intéressé par cette problématique est le bienvenu au congrès !
Le dernière séance, le vendredi 23 mars à 20h00 fera transition avec le Congrès du Réseau Européen "Vivre la Ville!" qui se déroulera les 24 et 25 mars. (le programme)

Le programme de la semaine.

Publié dans Actualités | Un commentaire

Impact et coût des nuisances sonores à Milan et Turin

La pollution sonore affecte la vie de millions de personnes avec des conséquences sérieuses pour leur santé. Selon un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé (Burden of disease from environmental noise) "un individu sur trois est géné dans la journée et un sur cinq est dérangé dans son sommeil la nuit à cause du bruit de circulation". Le bruit est considéré non seulement comme une nuisance environnementale mais comme une menace pour la santé publique (risques de maladies cardio-vasculaires notamment). Les résultats indiquent qu'au moins un million d'années de vie sont perdues chaque année en Europe occidentale du fait des bruits de circulation.
Les sources de pollution sonore les plus communes, et donc celles qui sont le plus documentées, sont liées aux activités industrielles et à la circulation. Cependant, au cours des trois dernières décennies, les villes européennes ont été affectées par un type de pollution sonore particulier dont l'origine est les activités festives généralement situées en centre ville et due soit à la présence de centaines de personnes dans les quartiers festifs la nuit ou la musique en extérieur.
Malgré la gêne ressentie par les habitants de ces quartiers le phénomène a fait l'objet de peu de recherches. Cet article est en deux parties : tout d'abord identification des zones les plus concernées, caractéristiques des victimes du bruit, évaluation des conséquences économiques, quotidiennes et sanitaires puis résultats de mesurages sonores effectués dans des zones critiques de Milan et Turin afin de donner un fondement technique à un signalement subjectif d'une nuisance et pour apporter une évaluation chiffrée du problème.
Recreational noise Impact and costs for annoyed residents in Milan and Turin (Elisabetta Ottoza, Lorenzo Rizzi, Francesco Nastasi), Applied Acoustics

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Les événements dans l’espace public urbain : controverses, compromis et stratégies d'acceptabilité sociale

Michaël Desmet, étudiant en master en management d’événements à l'IHECS Academy, a rédigé un rapport de fin d'études intitulé : "les événements dans l’espace public urbain : controverses, compromis et stratégies d'acceptabilité sociale". Il traite tout particulièrement de la situation en Belgique mais son propos s'applique à d'autres villes européennes.

Les événements se multiplient dans l’espace public bruxellois. Ils font certes des heureux (le public, les organisateurs, les autorités ou encore les sponsors), mais aussi des mécontents : les riverains. Un peu partout des habitants réagissent contre des nuisances (principalement le bruit) qui s’imposent à eux contre leur gré, dans leur quartier. Malgré un dialogue orchestré par les organisateurs, dans le but d’assoir l’acceptabilité sociale de leur projet en application de la théorie des parties prenantes, le fossé entre riverains et organisateurs reste très grand. Deux visions de la ville s’affrontent : la ville habitée et la ville créative, animée et attractive. Le compromis entre ces mondes semble impossible. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

La Coordination Nationale No Degrado et Mala Movida a rencontré le Ministre de l'Intérieur italien

Un message de la Coordination Nationale No Degrado et Mala Movida
Le vice-président de la Coordination Nationale No Degrado et Mala Movida, Fabrizio Coniglio, a rencontré le Ministre de l'Intérieur Marco Minniti lors d'une visite institutionnelle à Venise. Il lui a remis un volumineux dossier sur l'activité de la Coordination et les problèmes liés aux dommages générés de la "mala movida" en Italie. Il a également parlé du Réseau Européen "Vivre la Ville!". C'est un événement très important pour nous qui, nous l'espérons, inaugurera un contact constructif avec le ministère de l'Intérieur. Nous sommes reconnaissants à Fabrizio qui a réussi à obtenir cette réunion avec beaucoup de difficultés.

Publié dans Actualités | Un commentaire

Quand l’Etat ne protège plus : droit à la dérogation accordé à 19 préfets, une régression vers une vision du droit révolue et frappée d’opacité

Un article des Dernières Nouvelles d’Alsace publié le 7 janvier dernier fait état d’un droit à la dérogation accordé à 19 Préfets de métropole et aux représentants de l’Etat de Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Ce droit à la dérogation est une innovation juridique pavée de vertueuses intentions qui nous fait hardiment régresser vers une vision du droit révolue et frappée d’opacité.

Ces préfets vont pouvoir déroger, dans le cadre d’une opération-test de deux ans et dans certains cas, aux normes arrêtées par l’administration de l’Etat.
Sont concernés : le Lot, la Creuse, les six départements de la région Pays de Loire, les huit départements de la région Bourgogne-Franche-Comté, le Bas-Rhin et le Haut-Rhin.

L’article détaille les conditions qui encadrent cette dérogation. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | 3 commentaires

Budapest, paradis des fêtards, enfer des riverains

Article mis à jour le 8 janvier 2018
"La nuit, mes murs vibrent à cause de la musique, et le matin, je dois souvent nettoyer du vomi sur ma voiture". Nouvelle Mecque du tourisme festif, Budapest est à son tour saisie de ras-le-bol face aux nuisances engendrées par le phénomène, comme en témoigne Dora Garai.
Avec ses dizaines de vols à bas coût quotidiens, ses pintes de bière à 1,5 euro et ses appartements à 30 euros la nuit, la capitale hongroise est devenue la nouvelle coqueluche de fêtards venus de toute l'Europe pour s'y défouler à petit budget, été comme hiver.
Au coeur de la métropole, l'ancien quartier juif s'est mué en centre névralgique de tous les excès, avec près de 800 bars, boîtes de nuit et restaurants concentrés en moins de deux kilomètres carrés. La moitié d'entre eux n'existaient pas il y a cinq ans. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Défense en faveur du décret relatif à la diffusion de sons à un niveau sonore élevé

Depuis la loi Santé de 2016, l’article L. 1336-1 du code de la Santé publique prévoit que les activités impliquant la diffusion de sons à un niveau sonore élevé (musique amplifiée ou non, voix d’acteurs ou présentateurs par exemple), dans tout lieu public ou recevant du public, clos ou ouvert, doivent être exercées de façon à protéger l'audition du public et la santé des riverains.
Son décret d'application soulève un tollé de protestations de la part des professionnels visés.
Pourtant, ce décret ne recèle que des dispositions élémentaires pour donner sens à la loi, qui vise d'abord et avant tout la protection contre la surdité provoquée par les décibels excessifs.
Les associations de riverains se prononcent donc en faveur de la réglementation et appellent même à ce qu'elle se renforce pour ce qui concerne les nuisances qui sévissent dans leurs domiciles. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

A qui profite le tourisme ?

Article mis à jour le 7 novembre 2017
A Amsterdam où l’on constate une urgence largement dépassée face à l’invasion destructrice du tourisme de masse, on résume la situation en disant :« Il n’est pas midi moins cinq (11h55) : il est midi cinq (12h05) ».

Un récent article intitulé « A qui profite le Tourisme ? » et sous-titré « Foutez le camp avec vos petites valises de merde » est paru dans le journal « De Groene Amsterdamer »* : Wie profiteert er van het toerisme? Oprollen die rotkoffertjes.

Ce texte analyse pourquoi l’idée que la ville tire des avantages du boom des visiteurs n’est qu’un mythe.
En réalité le tourisme coûte davantage à Amsterdam qu’il ne lui rapporte. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Conférence nationale de la vie nocturne - Co-construire une politique de la vie nocturne, entre fantasmes et réalités

Les 14 et 15 septembre s'est tenu la Conférence nationale de la vie nocturne à la Cité de la Mode, à Paris. Plusieurs membres des Réseaux "Vivre Paris!" et "Vivre la Ville!" y ont assisté.
Notre compte-rendu de la table ronde « Co-construire une politique de la vie nocturne, entre fantasmes et réalités ».

La table ronde réunissait un représentant de la Préfecture de Police de Paris, des élus de différentes villes d’Europe (Londres, Rotterdam, Nantes, Bordeaux), deux représentants des riverains appelant au développement de la vie nocturne (Zurich et Nantes), un membre du Réseau « Vivre la Ville ! » médecin des hôpitaux, un représentant de l’UMIH-SNEG, le chargé de mission du conseil de la nuit de Paris étant chargé de présenter les résultats d’une enquête faite par l’EFUS sur les pratiques de régulation de la nuit dans différents villes d’Europe. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Communiqué de presse d'associations néo-calédoniennes

L'Association des Résidents de la Baie Des Citrons et de Ensemble Pour La Planète, membres du Réseau "Vivre la Ville!", combattent les nuisances sonores depuis des années. Elles ont saisi la cour administrative d'appel de Paris pour contester la décision du Tribunal Administratif de Nouméa qui a rejeté leur requête tendant à la prescription des mesures nécessaires à l'entière exécution du jugement du 17 mars 2016 qui imposait aux collectivités de légiférer contre le bruit dans un délai de 6 mois.
Devant l'impossibilité de communiquer avec les politiques locaux sur ce dossier, un communiqué de presse a été diffusé dès le mercredi 16 août 2017. Des interventions radios et télévisions locales devraient suivre.

Ces deux associations bataillent depuis des années contre ce "fléau" que sont les nuisances sonores.
- 10 ans pour tenter de convaincre les élus que ce fléau porte atteinte à la santé humaine et à celle des écosystèmes en Nouvelle-Calédonie AUSSI.
- 5 ans à négocier à l'amiable avec les collectivités qui n'ont toujours pas produit une seule ligne de réglementation officielle contre les nuisances sonores malgré l’injonction du juge.
- 3 ans de procédures judiciaires pour lesquelles les collectivités responsables combattent maintenant les associations porteuses d'une revendication légitime au lieu de les accompagner dans leur rôle sociétal.

Le Réseau "Vivre la Ville!" soutient ces deux associations dans leur combat et peut reprendre les slogans figurant en conclusion de leur communiqué de presse:

Le bruit tue !
Mais silence sur le bruit !
A qui profite ce silence ?
Doit-on faire ENCORE du bruit contre ce silence ?

Publié dans Actualités | Un commentaire

Uritrottoirs de Nantes, un gadget qui fait flop

Article mis à jour le 10 août 2017
2016 : le projet d’une startup nantaise.
Dès 2016 Presse Océan se félicitait de l’invention de l’Uritrottoir (sic : avec majuscule !) par deux designers nantais, Victor Massip et Laurent Lebot, et annonçait avec un flair infaillible :« Ça sent le succès ! »
L’opération s’était accompagnée d’un battage médiatique promotionnel retentissant dans la presse locale et nationale : on allait voir ce que l’on allait voir….
« Le bac révolutionnaire pour mettre fin aux pipis dans la rue » titrait Femme actuelle. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

New York veut mesurer et contrôler le bruit

New York se lance dans un projet de mesurage des bruits de la ville afin de mieux les contrôler. Ce projet s'intitule SONYC (Sounds Of New York City project). Une centaine de sondes vont être installées afin de capter tous les sons : circulation, klaxons, cris, musique, travaux, air conditionné… 90% des 8,5 millions New Yorkais sont exposés à des bruits excessifs, supérieurs au seuil considérés comme dangereux par l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA).
Des sondes connectées à des serveurs wifi transmettront en temps réel les informations qui seront analysées. Le but est d'objectiviser les sources de nuisances sonores afin de les réduire. Des algorithmes et le recours à l'intelligence artificielle permettent au logiciel d'identifier les sons déjà répertoriés et d'apprendre à reconnaître les "nouveaux" sons. Chaque sonde coûte environ 100$ et le coût total de l'opération qui s'étale sur 5 ans est estimé à 4,6 millions $.


Ce projet est présenté dans un article du Figaro du 24 juin : Bruyante, New York cherche à baisser le son.
La Mairie de Paris (et d'autres villes françaises) pourrait s'inspirer de ce projet pour protéger ses habitants des nuisances sonores de tous ordres.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Nouméa rejoint le Réseau

L'Association des Résidents de la Baie des Citrons à Nouméa rejoint le Réseau Européen Vivre la Ville! Les habitants de ce quartier de Nouméa se plaignent des nuisances sonores générées par les très nombreux établissements de nuit installés sur la baie... Le président de cette association, Jacques Pignol, considère que la Baie des Citrons est "une zone de non-droit" (voir la vidéo).
Cette association existe depuis 2008. Quelques extraits d'une interview donnée le 24 juillet 2016 par son président que le Réseau peut reprendre à son actif (Les nuisances sonores pourront se régler en justice) : Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Du ramdam dans les DOM-TOM

La France métropolitaine n'est pas la seule à subir des nuisances sonores générées par les bars et autres établissements de nuit. Les DOM-TOM sont également affectés.

Dans une émission sur LTMO (Les Témoins d'Outre-Mer) deux victimes de nuisances sonores sont invitées : une habitante de La Réunion qui passe des nuits blanches à côté d’un parc qui sert de lieu de défoulement nocturne et une dame guadeloupéenne qui a des problèmes avec ses voisins. Autour de ces deux cas, l’émission cultive une double ambiguité en faisant l’éloge des Pierrots de la Nuit comme sauveurs de riverains des lieux de vie nocturne (parc à La Réunion)... mais également en les présentant comme des arbitres et donneurs de leçons pour toute personne victime de tapage (problème de voisinage à la Guadeloupe), alors qu’ils ne sont ni l’un ni l’autre. Cette émission permet aux Pierrots de la Nuit de se prévaloir d’une prétendue expertise acquise au contact des fêtards pour généraliser leur prétendue compétence auprès de toute victime de bruit de voisinage et se poser en experts absolus et souverains.
Au cours de cette émission la victime n'aura droit à la parole qu'au bout de 6'30" (sur une émission de 20 minutes) alors que la coordinatrice des Pierrots de la Nuit a immédiatement la parole et présente d’emblée cette association comme un dispositif de médiation entre les riverains et les professionnels de la nuit, ce qui n’est aucunement le cas et que nous avons toujours réfuté (voir notre analyse). Elle continue en affirmant que "il y a des choses subjectives dans le bruit" et ajoute que "on ne peut pas tout objectiver dans les mesures de bruit". Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Orléans autorisée à facturer l'état d'ivresse publique

Article mis à jour le 28 avril à 9:00
Une excellente nouvelle à diffuser dont nos élus et les services de police vont pouvoir être soulagés d’une préoccupation d’ordre financier qui pèse sur la mise en application de la loi qui régit les interventions pour ivresse publique : grâce à un arrêté municipal, Orléans devient la première ville à facturer les personnes interpellées en ivresse publique manifeste.
Alors que le tribunal administratif voulait annuler cet arrêté, la cour administrative d'appel de Nantes en a prononcé la parfaite légalité en regard des objectifs d’intérêt général qui président à la répression de l’ivresse publique (lire la décision). Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Horaires de fermeture des bars : un sujet brûlant pour les voisins des établissements

Horaires de fermetures des bars : attention au lobbying des commerces.
La question de l’horaire de fermeture des établissements dont l’activité provoque des nuisances sonores est primordiale pour leur voisinage. C’est seulement à partir de là – et après un délai plus ou moins long selon le bon-vouloir des clients mis à la porte – que le quartier prendra une ambiance sonore normale, c’est-à-dire une ambiance sonore inférieure à celle qui existe en journée (cf. mesurages Canal Saint-Martin et Butte aux Cailles).
Attention, danger : des syndicats de commerçants tels que l’UMIH, le SNEG ou des organisations assimilées telles que l’association « Culture Bar-bars » militent de plus en plus activement pour une extension des horaires d’ouverture des bars.
Ils prétextent que cela permettrait de fluidifier les sorties de bars et donc de les rendre moins bruyantes.
Continuer la lecture

Publié dans Actualités | 2 commentaires

Concerts tonitruants : il arrive que la police passe, même sur le Parc de La Villette et que Justice soit rendue...

Le Zénith, tout le monde connait ses concerts branchés. Ce que tout le monde ne sait pas, c’est que depuis des années, les habitants des immeubles de La Villette en souffrent. Que depuis des années ils se démènent pour le faire comprendre à la Ville de Paris impliquée dans la situation à un double titre, puisqu’elle est à la fois partie prenante de la gestion des activités des établissements du Parc de la Villette et de celle des logements sociaux où résident les victimes. Que lesdites victimes ont essuyé l’affront de réunions hypocrites où ils ont, à l’occasion, été traités avec mépris. Qu’ils ont néanmoins pu faire constater les nuisances par des agents du Bureau d’Action contre les Nuisances de Paris : 80 à 120 décibels, la nuit. Mais que ces constats pourtant éloquents sur la gravité de la situation ont été traités avec indifférence de la part des interlocuteurs publics auxquels ils ont été transmis. Inlassablement, les riverains et au premier titre l’Association Les Riverains du Parc de la Villette, ont réitéré leurs plaintes (le jugement en mentionne 116 depuis 2004 au moins).
De son côté, le Zénith ne se sentait très puissant, au point de ne même pas finaliser l’étude d’impact exigée par le Bureau d’Action contre les Nuisances, autorité pourtant préfectorale. Aucun effort pour créer une isolation. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Les nuits nantaises... sans les Nantais

La ville de Nantes organise une table-ronde dédiée à la conciliation des temps "ville du jour, ville de nuit" le 4 avril (voir mail d'information). Le Forum Smart City Nantes se veut un lieu de rencontre unique des acteurs des villes connectées : collectivités, entreprises publiques, entreprises privées, startups, entrepreneurs, ingénieurs, décideurs, intellectuels, responsables politiques et la nouvelle génération... mais surtout sans les habitants.
Sont invités : Luc Gwiazdzinski, géographe, Benjamin Mauduit, élu nantais à la nuit ainsi que son homologue parisien, Frédéric Hocquard, ou encore Denis Talledec, le président de Culture Bar-bars, Jean Blaise, directeur du Voyage à Nantes et enfin Claire Brisseau, gérante du bar "le chat noir"(voir la liste des participants). Une nouvelle fois les habitants sont écartés du débat. Une nouvelle fois la collusion entre les lobbies de la nuit et les municipalités nantaise et parisienne est évidente. Que de mépris pour les habitants (également électeurs et contribuables).
L’absence des représentants des habitants est-elle un simple oubli ou une volonté délibérée?

Publié dans Actualités | Un commentaire

Strasbourg devient Strasbar

Actuellement à Strasbourg, où sévit déjà la barification des cafés déjà existants (lire notre article précédent), pas une semaine ne passe sans que ne paraisse l’annonce de la création d’un nouveau bar.
Après l’annonce il y a trois semaines (DNA 26/02/2017) de l’ouverture d’un nouveau bar place d’Austerlitz en lieu et place d’un magasin d’encadrement suivie de celle, il y a quinze jours (DNA 4/03/2017) de l’ouverture d’une brasserie–bar de 1000 m² dans les locaux d’un magasin Intersport ouvrant sur la rue du 22 Novembre et la Grand’rue, et à peine lancée (DNA 11/03/2017) la promotion du « Comptoir d’Eugène » à la Krutenau, une brasserie-bar qui fait la part belle à la vente de bière et qui propose même la vente de bière à emporter en conteneur de 2,5 litres,voici l’annonce de l’ouverture prochaine d’un Icebar, bar de glace, qui devrait ouvrir ses portes en mai 2017.

La publicité faite à cette occasion se félicite du fait que Strasbourg puisse se vanter de compter dans son parc à bars un établissement où la température est maintenue à –10°, privilège jusqu’ici réservé à de vraies « grandes villes » comme Paris, Londres, Moscou, Barcelone, Amsterdam ou New-York mais encore très peu développé dans les villes de moins d’un million d’habitants.
Les clients sont rassurés : ils se feront prêter des vestes fourrées à l’entrée et la vodka servie à l’intérieur les aidera à affronter le choc thermique. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Bonne nouvelle de Toulouse

Il s’est passé quelque chose d’important à Toulouse. Le ministère public a requis des peines contraventionnelles importantes, rappelant que conformément à la nouvelle jurisprudence de 2016 les gérants de bars étaient désormais responsables des nuisances occasionnées par les comportements de leur clientèle. Lire l'article de la Dépêche du 9 mars 2017 : Bars bruyants au centre-ville : tolérance zéro.

Cette action a pu se faire grâce à un habitant opiniâtre et courageux soutenu activement par le collectif Droit au Sommeil Toulouse : «un noyau dur qui multiplie appels à Allo Toulouse et signalements».
Vous pouvez liker leur action sur leur page Facebook

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Le Réseau WIJ Amsterdam : “Nous Amsterdam” a rejoint le Réseau Européen Vivre la Ville !

WIJ Amsterdam est un réseau de 19 collectifs qui se sont fédérés en 2016.
Ce réseau tire son nom du slogan “I Amsterdam”, lancé en 2004 pour vendre la ville d’Amsterdam comme un produit de consommation.
Comme le montre l’illustration initiale de son blog, WIJ Amsterdam a cassé le slogan “I Amsterdam” (“Moi Amsterdam“, "Je suis Amsterdam”) et l’a détourné en “NOUS Amsterdam” pour restituer aux habitants la propriété de leur ville. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Les nuits florentines... sans les Florentins

Tout comme à Paris où les nuits sont débattues sans les Parisiens (voir l'article), les nuits florentines se font sans les Florentins. La coordination italienne, membre du Réseau Européen "Vivre la Ville !", Coordinamento Nazionale No Degrado e Mala Movida a écrit au maire de Florence, à ses collaborateurs et à tous les journaux.

Une conférence Nightlife and the City Movida (vie nocturne: stratégies et pratiques de coexistence urbaine européennes) s'est tenue à Florence les 22-23 Septembre 2016 avec la participation de la Région Toscane, la ville de Florence et la Toscane ANCI (voir le programme)
La coordination s'est réjouie de l'intérêt de la vile pour cette question importante notamment au vu des intérêts colossaux en jeu (voir l'article).
La coordination regrette que les millions de citoyens, acteurs clés dans cette dynamique, n'aient pas été représentés, et n'aient pas participé pas à des conférences soutenues par des institutions qui devraient les représenter démocratiquement.
De nombreux comités de citoyens ont pourtant travaillé pendant des années pour réaliser des améliorations radicales par rapport à l'autre face du phénomène "movida" : la dégradation sauvage et souvent destructrice tant de la santé publique que des merveilleux trésors architecturaux et historiques des villes italiennes. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Amsterdam rejoint le Réseau Européen Vivre la Ville !

L'Association des Amis du Centre ville d’Amsterdam, VVAB (Vereniging Vrienden van de Amsterdamse Binnenstad) qui compte 3200 membres a rejoint le Réseau Européen Vivre la Ville !

Le VVAB œuvre pour la protection et la conservation des monuments* ainsi que pour la restauration de l’équilibre perdu depuis quelques années entre la population locale et le tourisme au centre ville d’Amsterdam.
Les membres de cette association sont très inquiets pour leur qualité de la vie en raison de la pression toujours grandissante du tourisme. Ils se déclarent très stimulés par le fait d’être en contact avec le Réseau Vivre la Ville ! et avec d’autres groupes de citoyens dans d’autres villes européennes qui combattent les mêmes problèmes.
Ils espèrent apprendre des autres villes et s'inspirer de leurs actions.
Ensemble on sait davantage !

* 70 000 maisons et édifices sont déclarés monuments historiques à Amsterdam

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Montpellier et la semaine de la bière

Mise à jour le 1er mars
Montpellier a eu l’honneur de voir la ville livrée à une semaine commerciale de la bière du 21 au 26 février. Justement le mois ou plusieurs capitales (Montréal et Bruxelles) ont fait la promotion d’un « mois sans alcool »

Pour bien marquer cet événement Droit au Sommeil a proposé aux habitants de célébrer cette manifestation en pastichant le logo de la BeerWeek.

L'association a mis à disposition des affichettes qui peuvent servir toute l’année et partout : affichette "bière" valable toute l'année, affichette "soft drink" valable toute l'année et affichette spéciale BeerWeek. Ces affichettes sont au format A4 mais supportent l'agrandissement.

Presse :
20 minutes du 21 février a publié un article sur cette opération : une association craint que la Beer Week transforme l’Écusson en urinoir
France Bleu a également publié un article sur son site le 23 février: Beer Week de Montpellier : les habitants demandent aux participants de ne pas uriner partout

Publié dans Actualités | Un commentaire

Le Collège des Architectes de Madrid organise des fêtes illégales sur l’espace public

Le Collège des Architectes de Madrid organise des fêtes sur l’espace public au grand dam du voisinage. Et ce, en toute impunité !
Un reportage de Telemadrid dénonce le caractère illégal des pratiques du Collège des Architectes de Madrid.
Les riverains de Chueca et les Ecologistes en Action dénoncent devant la chaîne de télévision TéleMadrid la façon dont le Collège des Architectes de Madrid célèbre systématiquement des fêtes illégales et des évènements commerciaux de toutes sortes à son siège de la rue Hortaleza, occupant même l’espace public du Jardin central du complexe architectural « las Escuelas pias » de San Anton. (lire l'article)
La Ville de Madrid a confirmé à Telemadrid que le Collège des Architectes de Madrid (COAM) n’a pas de licence pour ces manifestations, et pourtant elle les tolère en détournant la tête.
Ces manifestations – qui représentent un bénéfice évident pour le COAM – causent habituellement de graves problèmes pour le fonctionnement normal de la vie dans le quartier de Chueca : occupation des trottoirs, problèmes de bruit… en plus de l’aspect illégal qui consiste à occuper à des fins lucratives un espace concédé à titre provisoire où seules des manifestations corporatives ou éducatives/culturelles sont autorisées.
Avec ces procédés, l’institution des architectes compromet gravement sa crédibilité en tant qu’entité garante de la légalité urbanistique et architecturale dans la cité.
Ce qui ne manque pas de choquer quand on lit ses attaques dénonçant l’urbanisation illégale ou parlant de durabilité, d’intrusion professionnelle, d’écologie ou de respect des droits, pour mentionner quelques thèmes de son argumentaire.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Qu’y a-t-il de commun entre Bergame et Nantes ?

BERGAME
A Bergame, en Lombardie, l’association de riverains « Residenti Borgo Santa Caterina » est devenue « Comitato Residenti e Commercianti di Borgo Santa Caterina »*
En effet, en décembre dernier, cette association a recueilli l’adhésion de 64 commerçants, gérants de commerces de proximité (alimentation, vêtements, technologie, etc…) qui font vivre leur quartier de jour et subissent eux aussi la saleté et les dégradations dues à l’activité nocturne (vomi, urine, gobelets, bouteilles abandonnées, tessons de verre brisés, etc…).
Une alliance qui lui semble positive.
Dans une petite ville comme Bergame, il est relativement facile d’impliquer les personnes. Le quartier dispose par ailleurs d'un centre culturel dont le Comito est partenaire. Ils organisent donc ensemble de petits évènements culturels : lectures, théâtre, petits concerts de musique classique, rencontres sur les thèmes de l’artisanat, de l’histoire du quartier, des joyaux artistiques de la ville. Ils le font sur les lieux des sorties nocturnes, le vendredi et le samedi, en impliquant un certain nombre de citoyens et finalement les établissements de nuit finissent par se retrouver assez isolés. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Comment l'Islande a vaincu la drogue et l’alcool chez les jeunes

Voici comment l'Islande a vaincu la drogue et l’alcool chez les jeunes. Malheureusement personne ne veut l'imiter.
Traduction d'un article en italien de Sonia Montrella : Così l'Islanda ha sconfitto droga e alcol tra i giovani. Ma nessuno vuole imitarla

En seulement vingt ans l'Islande a réussi une entreprise titanesque : libérer ses adolescents de la dépendance à l’alcool et aux drogues et les transformer en personnes en bonne santé. Une espèce de miracle si l’on considère, chiffres à l’appui, que les adolescents habitués aux « cuites » y sont passés de 48% en 1998 à 5 % en 2016.
En fait, non seulement ils se sont débarrassés du record qui les plaçait parmi les plus grands consommateurs d'alcool et drogue en Europe, mais aujourd'hui ce sont les adolescents les plus « propres », comme il ressort d’une étude publiée par Mosaic Science (en anglais)
Comment est-on arrivé à un tel résultat ? Avec un bon dosage d’interdictions, une implication totale dans les activités sportives et créatives, un rapport étroit entre parents et école et même un couvre-feu. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | 2 commentaires

Madrid : des pâtisseries / bars / restaurants

À Madrid, des dizaines de bars et des restaurants du centre de Madrid ouvrent sous le nom de « pâtisseries »

Decenas de bares y restarantes del centro abren como pastelerías - El País - 31 janvier 2017

« Des dizaines de bars et des restaurants du centre de Madrid détournent la législation en ouvrant leurs portes dans la catégorie des « pâtisseries avec bar à dégustation".

Le journal a localisé au centre de la ville une quinzaine d’établissements qui ont des autorisations d’installation en tant que « pâtisseries » ou « glaciers », mais en pratique ces établissements offrent peu ou prou les services des bars et des restaurants .

Le Conseil municipal de la capitale et les entrepreneurs admettent l'usage étendu de ce subterfuge dans des zones où l'ouverture des commerces hôteliers est restreinte en raison de l'énorme saturation qui existe déjà.
En 2012, le Conseil municipal a approuvé la création d'une zone de protection acoustique spéciale (ZPAE) au Centre ville pour empêcher l’ouverture de nouveaux locaux .
Mais, avec ce tour de passe-passe, les propriétaires passent par-dessus-la loi. »

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

L’organisme ne s’habitue pas au bruit !

Un colloque était organisé le mardi 13 décembre 2016 à la faculté de médecine Pierre et Marie Curie, sur le site de la Pitié Salpetrière, sur le thème suivant : les conséquences du bruit sur les enfants et les adolescents et leur coût pour la société. (le programme)
Une certitude : l'organisme ne s’habitue pas au bruit !
Deux membres du Réseau "Vivre Paris!", Nathalie Kerloc’h (AAbV) et Dr Paul Wiener (5e), ont participé à ce colloque. Ils ont rédigé ce compte-rendu. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Alcoolisation des jeunes : la société espagnole mise au pied du mur

Le quotidien espagnol El Mundo vient de publier un article intitulé : « Un demi-million de mineurs s’est enivré au cours du dernier mois ».

Cet article situe bien le contexte du problème de l’alcoolisation en Espagne à un moment où la Fondation d’Aide contre la Toxicomanie (FAD) met la dernière main à un plan d’action destiné à freiner la consommation d’alcool chez les jeunes mineurs espagnols.
La Fondation en appelle à l’ensemble de la société pour que « s’enivrer cesse d’être un phénomène culturel en Espagne ».
Elle alerte la société espagnole et l’invite à aller au fond des choses : « Le problème de l'alcool chez des mineurs consiste en ce que nous ne voyons pas que c'est notre problème : faisons-nous quelque chose ? "
Il a fallu la mort d’une fille de 12 ans par coma ethylique à San Martín de la Vega ( Madrid) en octobre dernier suite à un « botellón »* pour qu’une prise de conscience soit possible dans un pays où « se bourrer la gueule » est considéré comme une injonction sociale.
Début novembre deux mineures de Pontevedra âgées de 12 et 13 ans ont été hospitalisées en raison d’une intoxication alcoolique. (voir article)
Puis fin novembre, c’est une fille de 13 ans qui a été soignée pour coma éthylique à Leganès (Madrid). (voir article)
On ne peut plus continuer à se voiler la face, à se taire et à faire comme si de rien n’était lorsque l’on voit des jeunes boire de l’alcool sur la voie publique. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Enquête sur l’impossible "règle de l’antériorité" *

Nous vous en avions déjà parlé (voir article antérieur), mais en 2016 encore, les discussions autour des nuisances nocturnes ont ramené à la surface le serpent de mer de « la règle de l’antériorité ». Une telle règle est appelée de leurs vœux par certains afin, grosso modo, d’empêcher les riverains de se plaindre des nuisances pour peu qu’ils se soient installés après l’établissement causant ces nuisances. RVP a décidé d’enquêter pour savoir s’il y aurait matière à s’inquiéter. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

"Uritrottoirs" : une supercherie qui veut faire passer pour une innovation des comportements régressifs parfaitement cyniques

Jusqu'à présent uriner sur la voie publique a été considéré comme une contravention passible d'une amende d'un montant de 68€ selon le site territorial.fr.
Désormais c'est avec les encouragements des pouvoirs publics que les contrevenants pourront se soulager en public, si l’on en croit un article de Femme Actuelle.
Au nom d’une justification durable bobo-écolo - qui donne bonne conscience - on vient en effet de réinventer les toilettes sèches pour en proposer une version décomplexée : le pissoir à ciel ouvert pour hommes.
Afin de donner de la poésie à la chose ce pissoir est doté d’un bac à fleurs qui pourra d’ailleurs servir de dépotoir, de cendrier, d’essuie main et de vomitorium.
Chacune de ces commodités va coûter 3000€ au contribuable. Sans compter les frais de fonctionnement et de maintenance… une manne pour les sociétés bénéficiaires. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | 2 commentaires

La "barification" des cafés

Dans certaines villes de France, le café est en train d’être prohibé à certaines heures ou rendu prohibitif par son prix dans une optique de rentabilité par l’alcool.
Ainsi à Strasbourg, dans deux cafés de la place d’Austerlitz à Strasbourg, il n’est désormais plus possible de commander… des cafés après 17h. Une politique commerciale qui vise à « changer de clientèle », comme le signale cet article de Rue89 : Place d’Austerlitz, quand les cafés ne servent plus de cafés…

A Draguignan un maître de conférence spécialiste du droit à l’université de Toulouse, Malik Boumediene, qui s’est vu refuser un café en terrasse après 17h, décide de ne pas en rester là. Il porte plainte et alerte la Préfecture du Var. La Direction départementale de la protection des populations (DDPP) procède alors à un contrôle dans ledit bistrot de la place Cassin et rappelle au professionnel les règles en vigueur : "En l’occurrence, un bistrotier ne peut pas refuser de servir une boisson chaude inscrite sur la carte, à un client. Sauf cas exceptionnel, bien sûr, comme une panne de machine". En cas de non-respect répété, suite à un premier contrôle, "le professionnel peut être verbalisé avec une contravention de 5e classe de 1.500 euros." (voir l'article de Var-Matin)

A Toulon, un restaurateur, souhaitant développer un bar à cocktails dans son établissement, la Brasserie La Réale, a décidé de ne plus en servir dès 17h. La décision a été mal accueillie par ses clients, notamment l'une d'entre eux qui a déposé une plainte, attirant l'attention de la répression des fraudes. L'administration rappelle à cet établissement qu'il n'a pas le droit de refuser de vendre du café, ce qui pousse le restaurateur à vendre son petit noir 50 euros. Puis se ravisant, à 10 euros ! (voir l'article de Var-Matin).

Moins de café, plus d’alcool, plus de profit sur la marge, plus de débit, et aussi souvent plus de bruit pour le voisinage.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Le rejet du "tout festif" s'installe en Espagne

Article mis à jour le 25 juillet 2016
L'Adjoint à la Maire de Paris en charge du tourisme, Jean-François Martins, s'est livré devant les caméras d'une de nos chaines de télévision à un plaidoyer vibrant en faveur de l'EURO 2016 et de ses retombées économiques sur la Ville de Paris. En additionnant allègrement les choux et les carottes, en omettant de dire ce qu'ont coûté à la Ville et à l’État les milliers d'hommes/jours consacrés à la sécurité et à l’évacuation de centaines de tonnes de déchets, il en a conclu que Paris mérite bien son étiquette de "ville festive".
De quoi nous renforcer dans notre opinion qu'il faut désormais agir avec une détermination renforcée pour que Paris soit recherchée et appréciée pour son romantisme et pour les qualités qui en ont fait la ville-lumière dans les domaines de l'art, de la culture et de la création et non pour son aptitude à être un Luna-park où l'alcool règne en maitre dans des bacchanales nocturnes. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Les faux nez du lobby de l'alcool

Capture d’écran 2016-06-17 à 12.47.39Suite au rapport de la Cour des comptes sur les politiques de lutte contre les consommations nocives d'alcool, France 5 consacré une partie de son magazine de la santé au lobby de l'alcool.
Après un bref commentaire sur le rapport de la Cour des comptes, on y explique comment le lobby des alcooliers investit le champ de l’étude scientifique et de la prévention pour les orienter et crée des structures spécifiques comme :
- l'Institut Scientifique de Recherche sur les Boissons (IREB). Derrière ce titre ronflant ("scientifique" et "recherche") on trouve un groupe de pression financé à 100% par les alcooliers qui se donne les apparences d’un organe de santé publique. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Rapport accablant de la Cour des comptes sur l'action publique en matière d'alcool

La Cour des comptes étrille l'action publique en matière de consommation d'alcool dans un rapport accablant publié le 13 juin 2016 : Les politiques de lutte contre les consommations nocives d'alcool. Elle relève un nombre très élevé de dysfonctionnements dans le cadre de la lutte contre les consommations excessives d'alcool. Dans son communiqué de presse la Cour des Comptes indique que "la coordination entre les acteurs publics est inaboutie".

En conclusion de son rapport, la Cour des comptes formule une série de propositions, censées améliorer quelque peu l'action publique. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Tranquillité du voisinage : une petite révolution juridique ?

cour_cassationSuite à un arrêt de la Cour de Cassation, une petite révolution juridique est en cours et elle nous avantage.
Il sera désormais beaucoup plus aisé de poursuivre un établissement dans la terrasse nuit à la tranquillité du voisinage.
« Jusqu'à présent, les bruits que fait la clientèle étaient, considérés comme "rattachables" à l'activité professionnelle du restaurateur. Un restaurateur ne pouvait donc être poursuivi pour ces bruits que sur le fondement de l'article R.1334-32 du code de la santé publique. Celui-ci impose d'avoir un sonomètre qui mesure, chez la personne gênée, l'émergence globale, c'est-à-dire la différence entre le niveau de bruit ambiant, comportant le bruit particulier en cause, et le niveau du bruit résiduel.
Dans un arrêt en date du 8 mars 2016, la Cour de cassation dit que les bruits que font les clients sont des "bruits de comportement", même s'ils ont pour origine une activité professionnelle.
En tant que tels, ils relèvent de l'article R 1337-7 du code de la santé publique et leur constat ne nécessite pas de mesure d'émergence acoustique.
La solution trouvée par la Cour de cassation est donc favorable aux victimes, puisqu'elle permet de verbaliser sans sonomètre, à l'oreille. » Elle permet de poursuivre plus facilement un restaurateur qui tolère du bruit sur sa terrasse.
Rafaele Rivais, journaliste au Monde, analyse cet arrêt sur son blog : Le restaurant, les fêtards et les « bruits de comportement »

Publié dans Actualités | Un commentaire

Bruxelles et les conséquences catastrophiques de la monoactivité des bars

L'ARAU est un comité d'habitants actif à Bruxelles depuis une quarantaine d'années. Depuis quelques années, à la demande de groupes d'habitants du centre-ville, il se penche sur le thème des nuisances sonores urbaines (vie nocturne, concerts en plein air, bruit de la circulation).
L'ARAU a publié une analyse sur un quartier de Bruxelles livré à la monoactivité des bars et restaurants et au titre qui cerne clairement les enjeux : Quartier Saint-Géry : habitants non admis ?. Cette analyse fort bien documentée a 4 ans mais elle est toujours d'actualité. Aix-en-Provence, Toulouse, Barcelone, Nantes, Lisbonne, Naples, Paris, Strasbourg, Bruxelles... Les problématiques sont les mêmes. La monoactivité des bars et restaurants* et les nuisances qu'elle entraine (privatisation de l'espace public, nuisances sonores...) rende des quartiers entiers invivables.
Lire également une analyse très documentée sur l'évolution urbanistique du quartier Saint-Géry.
*appelé "horeca" dans l'article (hôtels-restaurants-cafés)

Publié dans Actualités | 2 commentaires

Quais de l'Ill à Strasbourg : futurs quais de la soif ?

Strasbourg_quaisUn courrier des lecteurs des Dernières Nouvelles d'Alsace (paru le 16/02/2016) exprime le point de vue d’un collectif de riverains du quartier de la Krutenau (Strasbourg centre).
Ceux-ci s’inquiètent des conséquences d‘une « fête » de plus en plus dominée par l’alcool et la violence, s’interrogent sur la possibilité, à terme, pour la Ville d’arriver à maîtriser la situation dans un contexte de moyens revus à la baisse, s’alarment du départ des familles qui déclarent forfait et partent vers des quartiers « vivables », et craignent que l’aménagement des berges Sud de l’Ill ne vienne aggraver une situation déjà critique en ouvrant la voie à la multiplication des bars et établissement de nuit.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Lyon : les quais du Rhône ou les quais de la Soif ?

Lyon CityCrunch annonce clairement la couleur dans un article : Vous êtes en virée entre potes, direction les Berges du Rhône
Les Quais de la Soif règnent en maitre sur la nuit Lyonnaise. L’alignement des bar-péniches au niveau du quai Augagneur ouvre un large champ des possibles. De la péniche électro, au paquebot étudiant, en passant par le vieux rafiot croulant sous les bouteilles de rhum, vous êtes sûr de trouver votre bonheur. On passe d’une embarcation à l’autre en étant un peu moins net à chaque fois. L’été, la fête s’étend sur les pelouses et les gradins avoisinant dans une sorte d’apéro géant. Les riverains râlent mais les fêtards adorent. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | 2 commentaires

Projet de loi santé : peut mieux faire

Assemblée NationaleLe projet de loi de modernisation de notre système de santé est en discussion au parlement (lire le rapport complet).

L'article 11ter nous intéresse tout particulièrement. Il prévoit que les activités impliquant la diffusion de sons à un niveau sonore élevé, dans tout lieu public ou recevant du public, clos ou ouvert, doivent être exercées de façon à protéger l'audition du public et la santé des riverains.
Et puis plus rien sur les riverains et tout spécialement sur les riverains exposés à des nuisances provenant de la voie publique. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Le Réseau "Vivre la Ville!" reçu par la Direction Centrale de la Sécurité Publique

ministere_interieurQuatre membres du Réseau "Vivre la Ville!" représentant des associations de Nantes, Paris et Strasbourg ont rencontré le 19 novembre le Directeur Central de la Sécurité Publique au ministère de l'Intérieur.
Ce rendez-vous, pris de longue date, a été maintenu malgré les attaques tragiques que le pays a subies. Nous en remercions nos interlocuteurs.

Les enseignements principaux de cette réunion :
Nous avons été invités à nous tourner :

- vers nos interlocuteurs locaux et particulièrement les mairies, par le biais de pétitions notamment, car elles ont sur l'ensemble du territoire des pouvoirs de police. De plus elles sont préoccupées de satisfaire leurs électeurs. Les maires ne sont pas soumis à une autorité nationale et leur action ne peut finalement être contrainte que par le biais d'actions en justice mettant en cause leur responsabilité.
- vers nos commissariats, car la police nationale a aussi des pouvoirs pour constater les mêmes infractions.

 Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Les conséquences des bruits nocturnes sur la santé

Bruit_oreilleLe grand direct de Thomas Joubert (Europe 1) a consacré une partie de son émission du 9 novembre aux conséquences du bruit nocturne sur le sommeil et sur la santé. Mme Fanny Mietlicki, Directrice de Bruitparif, répondait aux questions du journaliste.
Cette émission mentionne les bruits proches des aéroports mais la problématique est la même dans les centres-villes où l'origine des bruits est différente mais les conséquences sont les mêmes.
La liste des troubles générés par le manque de sommeil ou un sommeil de mauvaise qualité est longue :
- diminution de la bonne santé
- risques cardio-vasculaires accrus
- retard d'apprentissage chez les enfants
- hypertension artérielle (et donc risque d'infarctus)
- fatigue accrue pouvait entrainer des difficultés de concentration au travail, de l'absentéisme, des accidents du travail ou sur la route

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Mensonges sur "l'antériorité" pour éviter la possible réforme de la gestion des nuisances sonores nocturnes

L’antériorité est l'un de ces serpents de mer qui menacent la protection des riverains contre les nuisances nocturnes liées au développement de l’économie de la nuit. Elle est aujourd’hui appelée pour justifier l’abandon aux nuisances de quartiers prétendument festifs, alors qu’il faudrait réformer la gestion de ces nuisances avec de nouveaux outils offerts par les technologies, qui permettraient d’optimiser l’action des autorités publiques.

Essayons d’y voir clair. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Les Réseaux “Vivre Paris!" et “Vivre la Ville!" écrivent au Ministre des Affaires étrangères

Laurent FabiusMonsieur le Ministre,

Un rapport inquiétant intitulé Pôle d’excellence touristique : 22 mesures pour faire de la vie nocturne un facteur d’attractivité à l’international a été publié sur le site du ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

Les auteurs en sont Renaud Barillet (fondateur et directeur de la Bellevilloise), Frantz Steinbach (fondateur des Pierrots de la Nuit), Solène Clappe-Corfa (administratrice des Pierrots de la Nuit) et Michel Durrieu (responsable du pôle tourisme de la direction des entreprises et de l'économie internationale au sein du MAEDI).

Partial, partisan et tronqué, tels pourraient être les adjectifs qui caractérisent le contenu du rapport rédigé sur commande du MAEDI. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Une feuille de route qui mène droit dans le mur

rapport_maediNous découvrons avec stupéfaction, sur le site officiel du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI), un document, dont la date de rédaction n'est pas précisée, qui présente 22 MESURES POUR FAIRE DE LA VIE NOCTURNE UN FACTEUR D’ATTRACTIVITE TOURISTIQUE A L’INTERNATIONAL

Cette « feuille de route finalisée » vise à un développement de l’activité nocturne festive dans une optique libérale décomplexée et exclusivement mercantile. Elle est signée :
Fédérateurs : Renaud Barillet, Frantz Steinbach
Coordination : Michel Durrieu
Rédaction : Emilie Babut, Solène Clappe-Corfa

Clairement, il n’est aucunement choquant que des positions sur la perspectives de développement économique s’expriment publiquement. Mais la publication de telles positions par un ministère en tant que « rapport » est, elle, particulièrement choquante quand l’action lobbyiste avance masquée pour entrer en contradiction totale avec la législation, la politique de santé publique et la construction d'une société durable. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

AGI-SON sourd aux arguments de BruitParif et de l'ORS (IdF)

Bruitparif et l'Observatoire Régional de Santé (ORS) d'Île-de-France viennent de publier lettre ouverte, en réaction aux déclarations d'AGI-SON dans le cadre de l'examen par le Parlement du projet de loi de santé et notamment de l'amendement n°AS 1656 stipulant que "les activités impliquant la diffusion de sons à un niveau sonore élevé, dans tout lieu public ou recevant du public, clos ou ouvert sont exercées de façon à protéger l’audition du public et la santé des riverains."

Les auteurs de cette lettre ouverte ont jugé nécessaire de faire une mise au point sur le contenu de l’étude Bruitparif/ORS IdF 2015, citée par AGI-SON dans ses déclarations, afin d’éviter tout risque de mauvaise interprétation.

Voir aussi la page Actualités du site de Bruitparif

Publié dans Actualités | 3 commentaires

22 mesures pour faire de la vie nocturne un enfer

rapport_maediParis est la première destination touristique mondiale. Mais cela ne suffit pas au MAEDI (ministère des Affaires étrangères et du Développement international) qui a commandé un rapport afin de "développer et promouvoir la vie nocturne française". Le titre du rapport : 22 mesures pour faire de la vie nocturne un facteur d’attractivité touristique à l’international. Ou 22 mesures pour rendre les villes invivables la nuit?

Petit florilège de ce rapport qui "n’engage que ses auteurs" et qui "fera l’objet d’un examen par le Ministre". Il est cependant publié sur le site du MAEDI, ce qui lui confère un certain poids. Or, il s’appuie sur des données partiales et ouvre des perspectives inacceptables.

"La concurrence d’autres capitales nationales ou régionales comme Berlin, Londres ou Barcelone, qui ont développé des stratégies de communication offensives sur le thème de la nuit, est très forte. Se décrivant comme « des villes qui ne dorment jamais », accueillantes et ouvertes sur le monde, elles sont des destinations privilégiées de touristes européens dès le vendredi soir."
L'objectif est, en réalité, de faire de Paris en priorité, une ville qui ne dort jamais, c'est-à-dire une ville dont les habitants ne dorment jamais. Pour mémoire, M. Le Ministre, le sommeil est un besoin et la privation de sommeil est un mode de torture très efficace. Est-ce bien ce que vous souhaitez infliger aux Parisiens et, dans la logique du rapport, aux habitants de bien d’autres villes françaises ? Continuer la lecture

Publié dans Actualités | 4 commentaires

A vendre : nuit parisienne. S'adresser au ministère des Affaires étrangères.

Nuit à vendreUn rapport inquiétant sur la vie nocturne à Paris publié sur le site du ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

Les auteurs en sont Renaud Barillet (fondateur et directeur de la Bellevilloise), Frantz Steinbach (fondateur des Pierrots de la Nuit), Solène Clappe-Corfa (administratrice des Pierrots de la Nuit) et Michel Durrieu (responsable du pôle tourisme de la direction des entreprises et de l'économie internationale au sein du MAEDI).

Partial, partisan et tronqué, tels pourraient être les adjectifs qui caractérisent le contenu du rapport rédigé sur commande du Ministre des Affaires étrangères, et intitulé « Pôle d’excellence touristique : 22 mesures pour faire de la vie nocturne un facteur d’attractivité à l’international ».

Nous nous sommes en effet procuré ce pensum à la gloire des fêtes nocturnes en France mais surtout à Paris, rédigées par des experts dont nous avions révélé qu’ils comprenaient des industriels de la nuit et les représentants de l'AMUON, cette association qui emploie les "Pierrots de la Nuit". Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

La charte de Culture Bars-Bars : une farce

Stp au bruit"Différentes villes de France, dont Paris et Nantes, visent à promouvoir l’action d’une association dénommée "Culture Bars-Bars", qui est présentée comme la structure qui permettrait le mieux de fédérer les petits établissements qui échappent à l’emprise des grands syndicats des professionnels de l’économie de la nuit. Ce, aux côtés de l’action des "Pierrots de la Nuit" qui se développe sous l’égide de l’AMUON, autre association promue par la Ville de Paris.
L’idée de fédérer ce qui ne l’est pas encore parait intelligente.
Mais quand on voit s’ajouter aux aberrations des "Pierrots de la Nuit" (voir notre article précédent), la farce de la charte créée par la nouvelle gouvernance de "Culture Bars-Bars", on se dit que les dés sont pipés, que les villes qui promeuvent ces associations subventionnées sur les impôts de chacun, et donc également des victimes des nuisances, font entrer par la fenêtre le loup auquel elles prétendent fermer la porte. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | 2 commentaires

L'alcoolisation massive et ses conséquences

De plus en plus de Français se disent gênés par les comportements liés à la consommation excessive d'alcool selon une étude mentionnée dans un reportage sur France 2 du 23 juillet 2015 : nuisances sonores nocturnes, dégradations sur la voie publique, agressions, bagarres et déchets de toutes sortes...

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

Au centre de Toulouse, "les nuits sont devenues infernales"

toulouse_bruitRaimon Noël, membre fondateur de l'association Bien Vivre Toulouse Centre a donné une interview à la Dépêche : En ville, les nuits sont devenues infernales.
Le but de cette association est la tranquillité et la sécurité des riverains. Elle vient de rejoindre le Réseau "Vivre la Ville!".
L'objectif de cette association est simple et est le même que pour toutes les associations membres du Réseau : "dire stop aux incivilités", (re)"donner au centre-ville la sécurité et la tranquillité méritées par chacun et chacune", reprendre l'espace public accaparés par certains établissements peu scrupuleux, "apaiser la ville", "réduire le désordre en centre-ville pour un vrai vivre ensemble".
Certains commentaires publiés sont le site de la Dépêche sont les mêmes qu'à Strasbourg, Paris, Lisbonne... : "déménagez, partez à la campagne..." Ce serait à celui qui est gêné de partir afin que le gêneur puise continuer à sévir ? Etrange conception de la société.

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire